2016 : TJK* Les Sicaudières

Suite à la simulation d’entretiens réalisée par 5 professionnels , nous avons rédigé une synthèse des axes d’amélioration et conseils émis par les professionnels.

Chaque jeune a bénéficié de plusieurs entretiens avec des professionnels différents. Les recruteurs ont remarqué une amélioration entre les entretiens reçus par chaque élève. Ce qui est très positif car cela signifie que les candidats ont pris note des remarques. Bravo !

Les candidatures et entretiens des élèves font ressortir des éléments importants :

 

>>     Attention à la rédaction de la lettre de motivation : c’est un des critères de sélection pour donner suite, ou non, à la candidature :

–  Quelques fautes d’orthographe ou de conjugaison sont à corriger. Ceci est rédhibitoire pour un recruteur, surtout pour des postes de secrétaires où il sera nécessaire de rédiger des courriers. Il est dommage qu’une candidature parte à la poubelle pour cette raison !

–  Il y a souvent des répétitions dans la lettre de motivation (« actuellement », par exemple).

–  Il faut chercher à se vendre et montrer que l’on s’intéresse à l’entreprise : parler de l’entreprise et/ou du contenu de l’annonce puis écrire que telle ou telle compétence ou expérience correspond aux capacités.

–  Toujours faire relire à quelqu’un avant d’envoyer la lettre.

 

>>     Structurer le CV de manière claire : le recruteur doit pouvoir trouver les informations qu’il recherche rapidement :

–  Un CV, c’est un peu comme une plaquette publicitaire. Il sert communiquer sur soi avant le face à face ! Il doit, comme la lettre de motivation, donner au recruteur l’envie de planifier RDV.

–  Il faut mettre un titre au CV. Il doit correspondre, soit au poste de l’annonce, soit à l’objectif ou projet professionnel (en cohérence avec l’annonce également).

–  Attention à ne pas faire de longues phrases dans le CV, il faut rester synthétique. C’est lors de l’entretien ou dans la lettre de motivation qu’il faut développer.

–  Dans la rubrique « expériences professionnelles », préciser les stages et les jobs d’été avec les durées d’expérience puis préciser les missions réalisées.

–  Ne pas oublier de préciser l’activité de l’entreprise, la ville, le nombre de salariés (ou de personnes dans le service) ou d’autres informations éventuellement importantes comme le Chiffre d’Affaires pour des comptables par exemple.

–  Faire une rubrique spéciale compétences pour les regrouper et les mettre en avant : utiliser des verbes simples, ne pas faire de phrases. Il peut être bien de mettre en caractère gras, par exemple, les compétences intéressantes pour le poste auquel le candidat postule.

–  Le niveau en informatique et en langues étrangères sont à préciser dans les compétences. Il faut préciser le niveau en langues car plusieurs années d’études ne veut rien dire.

–  Il peut être bien de faire apparaitre le savoir-être dans les compétences, par exemple, « dynamique », « discrêt(e) », autonome,…

–  Ne pas oublier de mettre un « bas de CV », c’est à dire une rubrique sur les centres d’intérêts et loisirs ou les informations complémentaires. Ces données permettent aux recruteurs de mieux connaitre le candidat.

–  Informer sur la situation du permis conduire : soit en même temps que l’état civil, soit en bas de CV avec les informations complémentaires.

 

>>     Préparer l’entretien : il faut donner envie au recruteur d’intégrer le candidat dans son entreprise :

–  Le recruteur apprécie les candidats qui se seront déjà renseignés sur l’entreprise.

–  Il est bien de poser des questions. Ceci montre un intérêt supplémentaire pour le poste.

–  Eviter les « mimiques » lors de l’entretien : il faut travailler sa gestuelle pour ne pas que le stress soit trop mis en avant et ne pas faire ressortir de manière marquée sa timidité. A travailler pour faire ressortir sa posture naturelle.

–  Il faut apprendre à se vendre : argumenter pourquoi le candidat est fait pour le poste, mettre en avant les qualités et expériences correspondantes au poste ou domaine d’activité. Le candidat doit savoir dire pourquoi il doit être choisi plutôt qu’un autre.

–  Il ne faut pas hésiter à mettre en relation les loisirs et les activités professionnelles : certaines compétences peuvent être équivalentes. Par exemple, entraîner une équipe de sport peut servir à argumenter le fait de savoir organiser des réunions, manager une équipe et mobiliser des salariés.

 

Ces conseils constituent une base pour faire un débriefing aux élèves. Attention, les remarques ne sont pas faites pour déstabiliser mais bien pour permettre aux jeunes de progresser, dans une démarche positive !


Leave a Reply